Ensemble « Les Contrerimes »

Les Contrerimes, pourquoi ce nom ?

Si la contrerime joue sur l’équilibre de la forme poétique, nous nous sommes, dès l’origine de notre formation, prêtés à ce jeu d’équilibre-déséquilibre dans notre répertoire musical.
L’association des timbres de nos instruments, les parallèles d’une époque à une autre, la ré-écriture, l’arrangement ou l’improvisation sont les poids et les contrepoids de notre démarche.
Elle invite l’oreille à se perdre pour se retrouver, à attendre l’inattendu.
Et plus simplement, nous avons eu le désir d’inviter la poésie à se glisser contre la musique. De faire rimer la musique à la parole poétique. Contrerimes.

 

Cliquer sur les liens pour voir et télécharger les dossiers de présentation

 

ILLUSIONS, ÉPHÉMÈRES : concert en trio pour mezzo-soprano, flûtes à bec et guitare

ALLEGRAMENTE: concert en trio pour alto, flûtes à bec et guitare

BELLES DEESSES DE MES AMOURS: concert pour soprano, flûtes à bec et basse continue (guitare/viole de gambe en option)

POETES FRANCAIS DU XXème siècle: concert pédagogique pour soprano, flûtes à bec et guitare

 

REPERTOIRE LES CONTRERIMES

 

MOYEN AGE :

Cantigas gallico-portugais du Codex Martim (13ème S) duo ou trio

– Hélàs et comment d’après un virelai, Guillaume de Machaut (1300-1377) trio

– Estampie Tre Fontane (vers 1400) duo

Vergene Bella de Guillaume, Dufay (1400-1474) trio

 

RENAISSANCE :

Aquel Caballero Madre, Luys Milán (1500-1561) trio

Spagnoletta et Bourée, Michael Praetorius (1571-1621) duo et trio

Can she excuse, John Dowland (1563-1626) / Jacob Van Eyck trio

– Une Jeune Fillette, chanson populaire recueillie par Jehan Chardavoine (1575-1576) trio

– Go nightly care, John Dowland (1563-1626) trio

Homo fugit velut umbra, Passacailla della vita de Stefano Landi (trio) (1587-1639) trio

 

BAROQUE :

– Ombre de mon amant 1689, Michel Lambert (1610-1696) duo

– Gigue et rondeau de la Folie, extrait des Fêtes vénitiennes 1710, André Campra (1660-1744) quatuor

– Prélude et courante, Ann-Danican Philidor (1681-1728) duo

– Air tendre, extrait de Diane et Actéon, Joseph Bodin de Boismortier (1689-1755) duo

– Ariette, Francesco Alberti (1737-1801) duo

 

XIXe SIECLE :

– Notturno op. 21, Wenzeslaus T. Matiegka  (1773-1830) trio

Tempo moderato, lento e patetico

Romance n°1 op 94, Robert Schumann (1810-1956) duo

Après un rêve, Gabriel Fauré (1845-1924) duo

Seguidillas, Fernando Sor (1778-1839) duo et trio

Nachstück, Frühlingsglaube, Franz Schubert (1797-1828) duo

– Dumka, Piosnka Liteweska, Zyczenie, Frédéric Chopin (1810-1849) duo

Herbstlied (chanson d’automne), Felix Mendelsohn (1809-1847) trio

Ave Maria, Camille Saint Saëns (1835-1921) trio

Duo des fleurs (Lakmé), Léo Delibes (1836-1891) trio

Orientale, César Cui, (1835-1918) duo

 

XXe SIECLE :

Oriental danse espagnole n°2, Enrique Granados (1867-1916) trio

Siete canciones populares españolas, Manuel de Falla (1876-1948) duo

– Duos choisis : extraits des 44 duos pour violons, Béla Bartók (1881-1945)

– Canciones españolas antiguas, Federico Lorca (1898-1936) duo

Sonata en Mib M, Hans Ulrich Staeps (1909-1988) duo

Sonata da camera, Jurriaan Andriessen (1925-1996) trio

Pavane pour une infante défunte / Pièce en forme de habanera, Maurice

Ravel (1875-1937) duo

– Chansons espagnoles-1956, Dimitri Chostakovitch (1906-1975) duo

Sonatina bulgarica, Ourkouzounov (1972)

Madrigalillo, Poema, Leo Brouwer (1939) duo

Atelier en apesanteur, sur un poème d’Agnès Adda, Jean-Claude Wolff trio

 

MUSIQUE TRADITIONNELLE :

– Canción al arbol del olvido – Milonga

Pièce arménienne (Komitas), Hov Harek